Alerte citoyenne !

Au moment même où l’Etat Pied-Noir s’impose sur la scène internationale mais aussi sur le plan national français, des informations fallacieuses circulent « FAKE NEWS » dont il semblerait que la source soit proche de « Services Etrangers » pour des raisons que l’on ignore, puisque notre Etat est pacifique, neutre, tourné vers l’avenir et le développement durable, sans autre ambition que de faire rendre « Justice et Vérité » à un peuple martyrisé, devant les plus hautes autorités internationales.

La Nation et le Peuple Pied-Noir, les Pieds-Noirs eux-mêmes ont fait l’objet d’un génocide dont l’histoire du monde doit être imprégnée. Ces hommes, ces femmes, ces enfants, ces vieillards, qui ont été abattus par milliers dans des conditions atroces, ne peuvent être effacés brusquement d’un passé que les coupables s’obstinent à ne pas reconnaître.

Tous les massacres qui ont émaillé, de 1954 à 1962, l’histoire de ce peuple martyre, au Maroc, en Algérie et en Tunisie, doivent faire l’objet d’une repentance de la part des coupables qui seront désignés par les instances internationales. Nous ne sommes pas des Juges.

Ni la France, ni l’Algérie, ni le Maroc, ni la Tunisie, ni les peuples de ces pays ne sont coupables de ces atrocités commises à cette époque.

Les coupables sont à rechercher au niveau des présidents et des premiers ministres de la période concernée, en France de 1954 à 1973 ainsi que principalement en Algérie au titre du FLN, de l’ALN et de la 1ère république algérienne au cours de la même période.

Jamais l’Etat Pied-Noir n’a pris contact avec les responsables politiques concernés et encore en vie au sein des deux pays.

Jamais l’Etat Pied-Noir ne s’installera en Algérie ou en France.

Si la France reste la patrie de cœur des Pieds-Noirs qui se lèveront toujours pour la défendre, force est de constater que les gouvernements français de l’époque ont fait tirer sur eux et les ont abandonnés aux couteaux assassins.

L’Etat Pied-Noir se veut Souverain et Libre. Il ne signera aucun accord avec un quelconque groupe financier de quelque nature que ce soit qui aurait pour but de le phagocyter et de le discréditer aux yeux de ses propres concitoyens.

Jamais l’Etat Pied-Noir, qui est un Etat neutre, ne signera un quelconque accord avec des responsables de l’Islam radical dont il dénonce les méfaits en France, en Europe et dans le Monde. L’état islamique est un danger de par ses expressions, telles que Daech, Al Qaïda, Aqmi, le FIS ou autres mouvements djihadistes.

Les Pieds-Noirs sont un peuple composé de laïcs et de judéo-chrétiens.

La Méditerranée n’est pas une propriété exclusive de sa rive sud, mais un lac intérieur entre toutes ses rives. La Méditerranée doit être un « Havre de Paix, de Fraternité et de Solidarité ».

Du fait de la guerre qui s’y propage, ses rives deviennent un champ de ruines, un agglomérat de déchets en tous genres, et malheureusement maintenant, un mouroir pour des milliers de migrants qui partent, sans le savoir, d’un enfer vers ce qui sera demain un enfer encore plus terrible.

Pour accomplir leurs forfaits, les Services Etrangers diffusent des nouvelles qui sont, hélas, reprises par des hommes publics pour certains, des Pieds-Noirs, que l’on pourrait croire de bonne foi, mais qui trompent délibérément l’opinion publique.

L’Etat Pied-Noir dresse la liste de ces nouveaux « porteurs de valises » qui agissent en toute impunité, disposant d’énormes moyens sur Internet, financés par des puissances capitalistes dont tout le monde connait l’origine des fonds.

La liste de ces individus sera transmise aux autorités concernées qui les connaissent bien, ainsi qu’aux avocats pieds-noirs de notre Etat afin de déposer les plaintes qui s’imposent. Nous ne sommes pas des délateurs comme ceux qui nous désignent nommément à nos pires adversaires, faisant de nous des cibles.

Nous ne cesserons pas le combat, même si les menaces les plus graves nous sont adressées. Nous n’ignorons pas comment, dans le passé, ces gens-là ont fabriqué la désunion au sein du Peuple Pied-Noir et comment cela s’est terminé : Tragiquement, par des pertes irréparables en vies humaines.

Si par malheur, l’Histoire se mettait à bégayer, il faudrait alors, rechercher les coupables chez ces gens-là.

Si la justice s’est débarrassée de ces tutelles dans ce pays des Droits de l’Homme et des Peuples qu’est la France, des instructions judiciaires devraient être ouvertes. Hélas ! Comme ces gens-là volent au secours de nos pires ennemis, nous redoutons que rien ne soit fait dans ce sens et que, dans quelques temps, bien au contraire, nous devenions à nouveau des hommes à abattre.

Nous n’ignorons pas, que nous ne faisons pas l’unanimité parmi certains dirigeants de certaines associations qui sont liées, d’une manière ou d’une autre, aux pouvoirs en place, mais le Peuple Pied-Noir connait notre détermination et notre volonté de tenter une dernière fois de sauver son Honneur et sa Dignité.

Vive l’Etat Pied-Noir,

Vive la Fédération des Deux Rives,

Vive le Peuple Pied-Noir,

Vive la Nation Pied-Noir,

Vivent les Pieds-Noirs,

Afin que, pour une dernière fois, il nous soit donné de prouver que nous sommes un Peuple Vaillant, Pacifique, porteur de Solidarité et de Fraternité.

Jacques Villard

Chef de l'Etat Pied-Noir

Président de la Fédération des Deux Rives

Président de l’association Les Pieds-Noirs dans le Monde et leurs Amis

Dernier Intendant de l’Ecole Catholique, Royale et Militaire de Sorèze (Tarn-France)

Sisyphe, le 20 septembre 2019 

Il y a des pays où les gens, au creux des lits, font des rêves !

Ici, nous, vois-tu, nous on marche, et nous, on nous tue, nous on crève,

Sifflez, Compagnons, dans la nuit, la liberté nous écoute !

Chant des partisans, (Anna Marty, Joseph Kessel et Maurice Druon)

https://www.youtube.com/watch?v=g3D9M5-4tWg

DRAPEAU PN EXIL

PNMA : Fédération Catalogne du Nord, réunion du samedi 22 septembre 2018

Sur l'invitation de Philippe Ruiz, Président de la Fédération de la Catalogne du Nord (Pyrénées Orientales), Ministre du Bâtiment et des Travaux Publics, Jacques Villard, Chef de l'Etat Pied-Noir et Président de la Fédération des Deux-Rives, s'est rendu le Samedi 22 septembre 2018 à Perpignan afin de rencontrer ses compatriotes Pieds-Noirs dans une salle du Centre de Loisirs du Moulin à Vent, mise gracieusement à disposition par la Mairie de Perpignan.

La salle était comble. La presse régionale était présente et attentive.

Le Président Philippe Ruiz avait très bien organisé l'événement. Il fit un discours remarqué puis donna la parole au Chef de l'Etat qui traça les grandes lignes de la construction de l'Etat Pied-Noir et ses objectifs.

L'État Pied-Noir est désormais reconnu comme tel en France et au sein de nombreux pays.

Doté d'un Conseil d'Etat, d'un Conseil des Ministres, d'une Assemblée Nationale, d'un Drapeau, d'Armoiries, d'un Hymne, d'une Devise, d'une Constitution, d'une Doctrine, l'Etat Pied-Noir se conforme désormais aux normes internationales en vigueur.

Toutes les forces vives de cette nouvelle Nation partent à la recherche d'un territoire au nord-ouest de la Méditerranée.

Le chef de l'Etat a martelé avec force la détermination de l'Etat Pied-Noir :

  • Totale indépendance financière, aucun accord avec des groupes financiers publics ou privés,
  • Neutralité absolue, aucun accord avec des États belligérants,
  • Préalables de négociation avec la France : repentance, indemnisation des biens volés, requalification des retraites, nouvelles mesures d'effacement de dettes pour les plus pauvres et déclassification totale des archives,
  • Aucune discussion avec l'Algérie tant que ne seront pas rendus aux Pieds-Noirs les domaines qui leur appartenaient en France et qui ont été donnés soit à l'Etat algérien, soit à des particuliers algériens, sans bourse déliée,
  • Respect et non ingérence envers les associations de Pieds-Noirs en France, l'Etat s'engageant à aider les associations qui demanderont de l'aide,
  • Remerciements à toutes celles et ceux qui se sont dévoués pendant tant d'années au soulagement des souffrances et ont montré de la compassion envers les Pieds-Noirs,
  • Condamnation sans équivoque possible de tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre ont organisé la division, la calomnie, les disparitions, la torture, les massacres, les spoliations, l'exil, la dispersion, la ruine du Peuple Pied-Noir,
  • Participation au Développement Durable, à la Paix, à la Fraternité et à la Solidarité en Méditerranée,
  • Réalisation de projets créateurs d'emplois dans la communication, la haute technologie, la mémoire et l'histoire.

L'État demandera l'ouverture d'enquêtes internationales et la présentation devant un tribunal adapté, au même titre que celui de Nuremberg, des responsables français et algériens qui seront reconnus coupables de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre, qu'ils soient morts ou vivants.

L'État Pied-Noir s'inscrit désormais dans le Concert des Nations.

Aucune personne, aucun obstacle n’arrêtera la progression de l’Etat Pied-Noir.

L’Etat Pied-Noir est en Route !

Service communication de l’Etat Pied-Noir

Article paru dans l’Indépendant du 23 septembre 2018 

Bureau Association PNMA 

Cabinet du Président du Conseil d'Etat

Cabinet du Chef de l'Etat Pied-Noir

Retrouvez-nous sur :

https://www.facebook.com/gppn.af/

http://etat-pied-noir.eu

http://gourvernementpn.canalblog.com

 Retour liste des communiqués et déclarations officielles du GPPNE