Tout ce que vous devez savoir sur ses entreprises, son fonctionnement et ses avancées.

Montpellier, le 15 février 2018

            J'ai noté les questions que se posent certains de nos compatriotes et amis au sujet de notre Etat et de l'association pour l'Avenir du Peuple Pied-Noir.

           Il n'y a aucun antagonisme de notre part avec Messieurs Christian Schembré et Pierre Courbis qui animent, avec mérite, une association française de rapatriés comme il y en a un peu plus de 600 en France. Les grandes associations de Rapatriés sont les interlocutrices du Gouvernement français et doivent le rester. Ces associations françaises, petites ou grandes, ont accompli et accomplissent un travail remarquable sans lequel la communauté des rapatriés n'aurait pas pu obtenir une certaine indemnisation et la reconnaissance de droits compte-tenu des épreuves sans nom dont la politique d'abandon de 15 départements français est la seule coupable.

           Nous n'avons pas l'intention de nous substituer à ces associations françaises ni de mettre en cause leur légitimité ou leurs actions que nous soutenons. Dans le cadre de la Convention de Montevideo du 26 décembre 1933 et de la Déclaration Universelle des Droits des Peuples signée à Alger le 4 juillet 1976, nous avons créé un Etat Pied-Noir de souveraineté fonctionnelle internationale qui fonctionne dans le concert des Nations depuis 2016.

           Cet Etat à un nom, un drapeau et une constitution qui n'ont été remis en cause par personne . Ce nom est la Fédération des Deux Rives (FDR). Cet Etat est représenté, sur le plan international, par le Gouvernement Provisoire Pied-Noir en Exil (GPPNE) au même titre que le Gouvernement Provisoire de la République Française (GPRF) a représenté la France, au même titre que le Gouvernement Provisoire de la République Algérienne (GRA) a représenté l'Algérie et au même titre que le Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK) représente les Kabyles.

           Ce Gouvernement est provisoire. Il cessera ses fonctions au moment opportun. Les associations françaises travaillent sur le plan français et nous travaillons sur le plan international. Nous regardons avec intérêt ce qui se passe en France. Nous défendrons les droits de notre Peuple devant les instances internationales, si ces droits sont remis en cause et si les intéressés et leurs associations le demandent. Pour l'instant, le fait de posséder un territoire n'est pas une nécessité absolue. Nous sommes en train d'examiner les propositions qui nous sont faites :

- don d'un territoire en compensation de ceux qui nous ont été volés,

- prise à bail emphytéotique de 999 ans d'un territoire, régi en France par les articles L 451 à L 45112 du code rural et de la pêche maritime,

- achat d'un territoire. En aucun cas, nous ne reviendrons en Algérie et nous ne demanderons quoi que ce soit à l'Algérie. Nous sommes un Etat pacifique, qui a adopté les principes de la neutralité absolue, de la double nationalité, de la solidarité internationale, de la non-violence et du développement durable. Il est bien compris que nous n'interviendrons ni en France, ni en Algérie dans le cadre des conflits politiques et économiques qui semblent secouer ces deux pays.

           Nous rétablirons la Vérité sur l'histoire de notre Peuple dans le cadre de l'Histoire des Nations. Qu'on le veuille ou non, cet Etat est créé. Il s'exprime sur le plan international. Nul ne peut le remettre en cause sauf que de remettre en cause les textes internationaux qui régissent l'harmonie entre les Nations. Nous prendrons alors les décisions nécessaires.

           La Fédération des Deux Rives est un Etat libre et souverain. Cet Etat représente celles et ceux qui demanderont à devenir des citoyens, à condition d'être Pied-Noir, ascendants ou descendants de Pied-Noir ou allié d'une manière ou d'une autre à des familles Pieds-Noirs. Les Pieds-Noirs sont ceux que la communauté internationale désignait, jadis, sous le vocable de "Européens d'Afrique du Nord". L'Afrique du Nord comprend la Mauritanie,le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, la Libye et l'Egypte.

           Tous les européens natifs ou ayant eu des racines ou des branches au sein de ces 6 pays pourront présenter une demande de naturalisation, le moment venu. L'histoire du peuple Pied-Noir ne commence pas en 1830, mais par l'arrivée des premières tribus juives au IIème siècle sur le territoire nord-africain puis par les pénétrations grecques, espagnoles, italiennes, maltaises, sardes, portugaises, anglaises au cours des siècles pour finir avec l'arrivée des français en 1830.

           Les Pieds-Noirs ont autant de droits en Afrique du Nord que les Francs en Gaule ou les Arabes en Tamazgha. Contrairement aux déclarations d'un constitutionnaliste français, les Pieds-Noirs forment un peuple au même titre que les Américains,les Canadiens, les Néo-zélandais, les Belges, les Suisses, les Monégasques ou les Andorans voire les Français contemporains du fait d'un grand nombre de naturalisations. Nous partageons les inquiétudes des Catalans ou des Corses dont les États centraux veulent nier la spécificité et restreindre les libertés. Les membres du Gouvernement Pied-Noir respectent le droit des pays qui les hébergent et le droit international. Ils reconnaissent toutes les organisations internationales qui s'investissent pour la Paix et le Développement durable sur notre Planète.

           Tous les peuples de la Terre doivent être libres et égaux en droits et en devoirs. Pour ce qui est de cet Etat Pied-Noir, il ne s'agit ni de la volonté d'un seul homme, ni de la volonté de quelques-uns, mais de la volonté d'un peuple qui se réveille, qui tient à retrouver sa dignité et qui se dresse contre le mensonge. Des hommes sont morts en 1962 pour défendre cette idée." Jacques Villard Chef du Gouvernement Provisoire Pied-Noir en Exil Président du Conseil des Ministres de la Fédération des Deux Rives

Jacques Villard reçu à FM PLUS 91

Mr Jacques Villard reçu à FM PLUS 91

Par Jacques Villard  Chef et Porte-parole du GPPNE  06.43.12.09.35 jacquesvillard34@gmail.com

RETOUR COMMUNIQUÉS ET DÉCLARATIONS OFFICIELLES